Archive de ‘Couture’ catégorie

Flora dress !

1

Je l’ai enfin terminée ma Flora dress ! Commencée en avril, je viens juste de la terminer ! Ah, que c’est agréable de retrouver le chemin de ma mac et du coup, de retrouver cet espace et celui des autres …

8

C’est mon tout premier projet de la marque By Hand London et je dois dire que je ne suis vraiment pas déçue ! Le packaging du patron pochette est vraiment joli et en plus tout est claire et limpide. Aucune mauvaise surprise !

1

3

A la recherche d’une robe avec une encolure cache-cœur, je suis tombée en admiration sur celle d’Armide puis tout récemment sur celle de Paunnet. C’est exactement le style de robe que je recherchais, un brin rétro et avec une jupe qui tourne !

9

J’ai choisi la première version, encolure cache-cœur et jupe « classique » mais en montant les deux parties, le haut et le bas, je me suis rendue compte que j’avais relevé le patron de la jupe asymétrique. 🙁

4

Deuxième petite erreur. Tout comme Paunnet, je n’avais pas vu qu’il fallait choisir un tissu en 150 de large. Du coup, je l’ai coupée dans le biais car la jupe ne rentrait pas ! Le truc à ne pas faire … Tant pis, on verra à l’usage, comment elle se comportera !

13

Sinon, c’est magique car tout s’emboîte à merveille – quand on reste bien concentrée, hein ! Je rajouterai donc un grand merci à belle-maman pour m’avoir aidée à corriger une pince mal placée ( à 2 mm près !) et du coup à rééquilibrer la robe. Sans cela, elle n’était pas portable car la jupe penchait trop d’un côté.

Voici mon petit bilan Wearability pour cette robe.

Flora en plumetis bleu

Patron : Flora I By Hand London
Taille : Taille 8/12 pour le buste et 10/14 pour la taille
Matière : Coton de plumetis bleu
Modification : aucune

Cohérence : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Confort : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Seyant : ♥ ♡ ♡ ♡ ♡
Coût total : 49,92 euros
(33 euros de tissu + 16,92 pour le patron)

 

Edit du 03/08 :

J’ai finalement mis qu’un seul petit cœur pour le seyant, sniff…  La taille est trop basse pour moi et ne me mets pas du tout en valeur ! Les robes à taille plus haute, type Sureau ou Centaurée me vont beaucoup mieux. Alors suite au prochain épisode … 😉

 

Laurel ou la robe en velours noir

Voici mon tout premier patron Colette, la robe Laurel ! Je l’ai choisi pour sa sobriété, sa simplicité et ses multiples déclinaisons possibles (d’ailleurs plusieurs versions sont proposées). Son dessin est d’une telle simplicité que j’ai longuement hésité à me le procurer. En vaut-il vraiment la peine ?

1

En parcourant les différentes réalisations de ce modèle que j’observais depuis un bon moment, toutes plus jolies les unes que les autres d’ailleurs, j’ai totalement craqué sur celle de la créatrice présentée sur son blog ici. C’est à ce moment là que je me suis décidée. Yes !! C’est vraiment le modèle que je cherchais, sobre, basique mais avec ses petits détails « couture », comme ses pinces dans le dos, sa longue fermeture éclair …

11

3

 

Pour démarrer, j’ai commencé par faire une sorte de toile en choisissant un velours noir de chez Toto. J’ai choisi la taille 4 mais peut-être que la taille en dessous aurait suffit. Je n’ai pas mis de zip. J’ai juste fait un ourlet à l’encolure. Je l’ai  reprise sur les côtés car le tombé du velours sur la courbe des hanches était un peu bizarre (j’ai une jolie bouée autour de la taille mais pas de hanches apparemment hi hi ou est-ce le tissu ?). La coupe est normalement moins près du corps. Je n’ai pas choisi la version avec les poches mais je regrette un peu maintenant. Tant pis ! Même si le patron est en anglais, cette robe est vraiment facile et rapide à coudre ! Je l’imagine déjà dans plein d’autres versions …

5

7

8

Sinon, j’ai décidé de participer à The wearability project lancé par Éléonore, la créatrice des jolis patrons Deer&Doe. Je trouve ce projet très intéressant même si généralement je porte ce que je couds (sauf les ratés bien sûr). Il m’obligera à réfléchir encore mieux sur mes grandes priorités vestimentaires. Coudre est une passion qui prend du temps et demande un petit investissement si on veut faire les choses correctement. Depuis quelques mois, j’essaie de coudre avec des tissus de qualité pour des projets bien réfléchis. C’est clair que l’allure du projet n’est pas la même qu’avec un tissu à moindre coût. En plus, il dure très longtemps. Je pourrais même retailler dans certaines réalisations que je ne porte plus et que j’ai beaucoup porté !

Voici donc le bilan Wearability.

Laurel en velours noir

Patron : Laurel I Colette patterns
Taille : Taille 4
Matière : Velours noir, Toto
Modification : manches courtes

Cohérence : ♥ ♥ ♥ ♡ ♡
Confort : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Seyant : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Coût total : 8,50 euros de tissu
16,93 pour le patron soit 25,43 euros

 

J’ai mis que trois cœurs pour la cohérence car je ne sais pas si je la porterais souvent en raison de son petit côté « élégant ». A moins que je la porte comme ici, version rock …

Bref, je l’aime beaucoup et je ne regrette vraiment pas l’achat de ce patron pour toutes les raisons évoquées 🙂

9

 

 

 

Petites fleurs pour une chemise

6

5

7

4

On continue la petite garde robe d’été avec cette nouvelle chemise à col Claudine et manches ballon. Il s’agit du modèle n°10 toujours du même livre Everyday Girls Clothes et déjà cousue ici. Donc pas de surprise, tout tombe à merveille ! Le tissu provient de chez Toto et a été choisi par Louise pour faire cette chemise – même si moi je l’imaginais plutôt en robe ! Et elle a eu bien raison !!

Louise s’est gentiment prêtée au jeu de la séance photo sans grande motivation … mm, mm… Ah ces mères indignes complètement droguées par la couture ! 😉

Tee-shirt 26 * Everyday Girls Clothes

Il était temps que je couse ce petit bout de jersey, Louise ayant bien grandi depuis l’acquisition de celui-ci… en juillet 2011 !!

Voici donc le modèle 26 {tee-shirt très basique} du livre Everyday Girls Clothes pour fêter l’arrivée du printemps. Ce livre est une mine de jolis patrons ! Je n’ai toujours pas fini de l’explorer. Il serait temps … car ce sera la dernière année, pour ma plus grande en tout cas.

C’est donc la taille 12O et comme modification, j’ai réduit la largeur de la bande de l’encolure. Il lui va pile poil ! Le jersey est d’une très belle qualité. J’aime beaucoup ce motif car il me rappelle les tableaux de Klimt. J’avais déjà cousu un tee-shirt il y a deux ans déjà,  avec le même tissu en rose. Il vient de  Ma Petite Mercerie.

1 3

11

4

Ce soir, j’ai fait une heureuse … ça faisait un moment qu’elle me le réclamait !

Bluette mythique

1bis

8

2BIS

6 5

3

Ça faisait un bon moment que je voulais réaliser une « vraie chemise » avec de jolis poignets. J’en avais cousu une à manche courte, la S d’après le livre japonais Stylish Dress Book 3 et j’étais plutôt satisfaite du résultat. Cette fois je voulais une chemise à manches longues avec de jolis poignets. Après mon gros ratage de la Margot, qui je pense requière un meilleur niveau de couture que le mien, j’ai beaucoup regardé les différentes réalisations de la Mythique de Aime comme Marie. J’ai finalement fini par me décider et je ne le regrette pas !

Cette fois, j’ai vraiment pris tout mon temps pour la réaliser. Je l’ai bichonné cette chemise ! J’ai cousu une heure par ci, une demie-heure par là … j’ai fractionné mes moments de couture sur ce projet car vraiment, je n’avais pas envie de la rater ! Oui, mon gros défaut, c’est qu’à peine le projet commencé, j’ai tout de suite envie de voir le résultat et de l’avoir sur le dos. C’est comme ça qu’il m’arrive de saboter quelques projets. Heureusement ça ne m’arrive pas souvent … C’est ce qui est arrivé pour la Margot, je n’ai pas pris le temps de la réaliser c’est-à-dire de me poser et de réfléchir lors des moments délicats.

Je l’ai cousue en taille S. Pour celle-ci, j’ai décidé de la réaliser tout simplement, c’est-à-dire sans passepoil et avec un seul tissu, celui-ci étant assez chargé à mon goût. C’est un coton un peu épais avec une trame en diagonale. Son nom est Bluette et est édité par La Droguerie. La vraie couleur se rapproche plus de la photo n°3 prise en intérieur.

Que dire … si ce n’est que je n’ai rencontré aucun souci. J’ai suivi tranquillement la marche à suivre et tout s’est très bien déroulé. C’est mon deuxième patron Aime comme Marie. J’avais déjà cousu le tee-shirt Must-Have et vraiment je ne suis pas déçue !

Et voilà ! Je suis vraiment très fière de ma première chemise ! Merci Marie pour ce joli patron ! 🙂

Mélanie like a dandy

1

C’est l’histoire d’une très belle rencontre. Mélanie, issu du livre Un été couture alias République du chiffon et du tissu « Like a Dandy » d’Atelier brunette. Deux éléments forts de la blogo actuellement. En parcourant les différentes réalisations de ce modèle, j’ai littéralement  craqué sur celle de By Maggot. Pour moi, c’est le mariage parfait entre les deux !

Mais, j’étais loin de penser que cette belle rencontre allait me donner quelques fils à retordre (pour moi en tout cas). Ah cette robe … J’ai souffert ! J’ai tout fait pour la sauver ainsi que ce joli tissu !

2 3 4 5 6

Je l’ai réalisée en taille 38 pour le haut et 40 pour le bas. Je pense que c’est à partir de là que sont venus tous mes maux … qui se sont accumulés comme des dominos. Plus rien ne s’emboitait. C’est clair que j’ai fait une erreur quelque part mais où ? Les quatre pinces de devant ne coïncidaient pas et le pire fut à venir une fois la fermeture éclair posée. Je me suis retrouvée avec un décalage d’au moins 2 cm au niveau de la taille. J’ai cousu, décousu, cousu, décousu pour que tout coïncide non sans quelques suées le tissu étant très fin (on peut le voir sur les photos au niveau du zip). S’ajoute à tout ceci d’autres étourderies. Fixer une pince dans le mauvais sens, assembler les mancherons par les mauvais côtés etc … Autre chose qui m’échappe encore et que je n’arrive pas à expliquer. L’encolure dos ne fonctionne pas avec les enformes de devant, il est trop court une fois ces derniers assemblés. Le dessin de celui-ci (l’encolure dos) devrait être inclus dans le dessin du dos et non au-dessus du dos. Personne ne l’a signalé. Alors je me dis que c’est mon cerveau qui commence sérieusement à buguer. Bref, la couture, quand ça veut pas ça veut pas …

Au final, j’ai bien fait de persister car je l’adore ! Après Viviane, ma Mélanie est adoptée ! Je la trouve vraiment jolie avec ses petits mancherons délicats et ce zip sur le devant qui font toute la différence ! En plus, j’aime ce genre de coupe car elle gomme mes poignées d’amour et mon gros bidon hé hé! Du coup, je compte bien en refaire une autre, mais en choisissant une seule taille cette fois car même si j’ai un peu souffert, j’ai bien aimé la réaliser.  😉

Maintenant, j’attends avec impatience la sortie de la collection printemps/été d’Atelier brunette …

 

 

Motif géométrique pour Viviane

6

4

10

5

Pour cette seconde Viviane et ma deuxième robe pour le défi « 12 dresses for 2014 », j’ai retrouvé au fond de mon placard une sorte de viscose au tombé assez fluide déniché l’année dernière chez Toto au rayon « tissu au poids ». J’ai longuement hésité à l’utiliser pour cette robe du fait de sa transparence mais je me suis dit qu’avec des leggings ça devrait passer ! Ce tissu fut très agréable à coudre car je craignais le pire en raison de sa fluidité. Il faut dire que je me suis simplifiée la tâche en ne faisant aucun ourlet ! Pour le plastron, j’ai tout simplement utilisé du jersey découpé dans un vieux tee-shirt noir, sans faire les surpiqûres décoratives. J’ai rallongé les manches pour changer un peu des manches trois quart mais finalement je me demande si ça ne casse pas un peu l’effet de ce joli modèle … Qu’en pensez-vous ?

En tout cas, manches trois quart ou pas, je l’adore cette Viviane ! Merci Géraldine pour ce joli patron !

Vert amande … pour mon Plantain !

Et bien moi aussi, j’ai succombé à la déferlante Plantain ! Je sais, on en a énormément vu ces derniers temps mais voilà j’avais aussi envie de tester ce joli basic, gratuit de surcroît ! Et j’ai bien fait !

1

4

2

Que dire si ce n’est qu’il est simple à réaliser et que tout tombe parfaitement ? Je l’ai coupé en taille 38 et l’ai assemblé avec ma surjeteuse. Quel bonheur quand on arrive à dompter la machine ! Par contre j’ai eu quelque soucis pour la coupe et pour faire les ourlets dûs à la qualité du tissu. Trop élastique ou qualité moyenne ? Je ne sais pas. Ce qui est sûr, c’est qu’il y en aura d’autres et cette fois avec du jersey top qualité. Mis à part France Duval Stalla qui a de très beaux jerseys, je ne vois pas où je pourrais en trouver. Sa collection ne comporte ni de noir ni de l’écru ni de kaki, snif … Si jamais vous avez des idées …

Sinon, les coudières ont été coupées dans un ancien tee-shirt noir à peine porté et j’ai rajouté un ruban en sergé de coton noir récupéré aussi sur un vieux tee-shirt.

Merci Eléonore pour ce joli patron !! 🙂

 

Du molleton pour Viviane

Ah Viviane … Comme beaucoup d’entre nous, je l’ai repéré dès sa sortie. C’est vraiment le genre de coupe que j’aime, et qui s’adapte pas trop mal à ma morphologie. En cherchant un coupon pour un autre projet couture, je me suis arrêtée sur ce molleton gris que je trouvais fort à mon goût. Tiens, et si j’essayais de coudre Viviane ? Oui mais toutes ces fronces … c’est peut-être un peu risqué avec ce genre de tissu. Géraldine a bien noté tissu fluide etc … hum hum … J’hésite un moment. Il fait froid et humide. Tout de même, je me loverais bien dans ce joli molleton. Allez je me lance. Au pire si ça ne fonctionne pas, cette robe se transformera sweat ou tunique Viviane.

Entre ma surjeteuse qui me donne régulièrement des suées et ce molleton pour Viviane, je ne sais pas trop où je vais … Et puis finalement, miracle … ça passe ! J’ai tout de même rajouté une surpiqûre  au niveau des fronces pour essayer de les aplatir au maximum pour éviter cet effet « boursoufflé » !

Je l’ai réalisé en taille 38 et je confirme que tout tombe parfaitement. J’ai pas mal ratiboisé la hauteur de la jupe car je ne suis pas très grande.

Verdict. Je suis plutôt satisfaite du résultat malgré quelques petits défauts. En plus, elle est confortable et chaude. Reste plus qu’à trouver un joli tissu {fluide cette fois !} pour en coudre une deuxième !

1

2

5

8

 

7

Edit du 8 février.

9

 

 

Maus et Lisa

LISA-5

 

3-MAUS

 

Lisa et Maus

 

Maus-8

 

1-Lisa

 

J’ai récemment découvert sur la toile la très talentueuse Lieschen Mueller. Et là, gros coup de cœur sur son univers poétique et raffiné. Ni une ni deux, je commande le patron Maus puis finalement … Lisa. Ben oui, la première était à peine terminée qu’elle s’est vite retrouvée dans la chambre de Louise. J’ai donc réalisé la deuxième … mais pour moi ! Cette dernière a trouvé sa place dans mon bureau 😉

Je les cousues avec du lin blanc car en fait je n’avais rien d’autre sous la main. Les petits accessoires sont réalisés avec des chutes de tissus dont le Kokoro gris de Petit Pan pour le short de Lisa. Vous remarquerez certains détails réalisés en papier coloriés. C’est la petite touche de Louise ! 😉

 

1 2 3 4 5 7