Archive de ‘Tissus jolis’ catégorie

Blythe doll is arrived !

WILTSHIRE1_CARRE

J’ai récemment découvert les poupées Blythe en faisant quelques recherches de tutos pour habiller mes poupées crochetées. De fil en aiguilles je suis tombée sur le très joli blog de Corinne . Et là … gros coup de cœur en découvrant ces magnifiques poupées.

SALOPETTE1_CARRE

Voici donc « notre » toute première poupée Blythe que l’on appellera Clémentine ou Mango. Quelle joie dans la maison quand le facteur est arrivé avec le colis au bout de trois semaines d’attente !

MITSIROUGE-PORTRAIT

Et pour oublier cette longue attente, je me suis attelée à la confection de sa garde-robe avec de jolies chutes de tissu.

Je crois que c’est le début d’une longue histoire …

Hubert et Léon

Dans un magasin de loisirs créatifs, Louise a craqué sur le dernier MC idées pour le livret Doudous à coudre de Clémentine Collinet tiré du livre du même nom.

LIVRE

Ce fut l’occasion pour Louise de participer à l’élaboration d’un doudou.

WIP2

Et c’est parti pour coudre Hubert le hibou ! Elle a donc choisi les différents tissus dans mon stock de chutes …

WIP1

Mais coudre un doudou, ça reste encore un peu long pour Louise. Il faut en effet compter deux heures environ. La demoiselle a donc disparu au bout d’un moment  …

HUBERT5

Mais a vite réapparu une fois terminé 🙂

 

Il a fallu en coudre un autre dans la foulée pour mademoiselle Violette !

LEON1

Et c’est Léon le mouton qu’elle a choisi. Elle a aussi choisi ses tissus dans ma pile de chutes.

LEON4

Je crois qu’hier soir j’ai fait deux heureuses …

les2

Tous les modèles du livret sont chouettes. On les aime tous ! 🙂

Et hop un petit gilet !

1 La rentrée des classes est déjà loin maintenant et l’envie de coudre se fait de plus en plus pressente ! Voici l’unique petite couture réalisée depuis les vacances d’été sniff … 2 Il s’agit du gilet de berger des Intemporels Enfants déjà réalisé 3 fois ici et ici, et réclamé par mademoiselle ! 3 C’est donc du sûr et du rapide … 5 Gilet des Intemporels pour enfants. Taille 2 ans, longueur 4 ans. Comme modifications, j’ai arrondi les pans de devant et ai supprimé les fentes sur les côtés en suivant les instructions du patron de C’est Dimanche en ligne ici. La fourrure grise (et discrètement pailletée) vient de chez MT trouvée il y a déjà 2 ans. La doublure est en Liberty Capel rose. J’ai inséré une 3 ème couche en polaire pour avoir bien chaud cet hiver … et petite demoiselle est contente ! C’est tout juste si elle ne dort pas avec !     erable1 Bonne semaine !

Centaurée #1 aux origami

Continuons ma frénésie couturesque grâce à cette petite pause estivale  ! Je n’ai pas cousu durant quasiment trois mois, alors je me rattrape un peu héhé … Il s’agit donc de coudre quelques petites robes d’été qui manquent cruellement à mon dressing. J’ai donc choisi une valeur sûre en ce qui me concerne, la robe Centaurée.

7-CARRE

Quand une marque adorée de tissus rencontre un °joli patron de couture° … Peut-être que vous aurez sans doute déjà aperçu cette association quelque part … le mariage est un peu inévitable puisque ce sont deux éléments forts de la blogo ces derniers mois. Les tissus Atelier Brunette et la robe Centaurée de Deer&Doe. J’ai hésité et ai finalement choisi de poster cet article malgré la très belle interprétation de Jolies Bobines et peut-être celle d’autres couseuses. Après tout le rendu est différent puisqu’on est différentes et qu’en plus mon modeste blog est largement moins visité ! 😉

1 Alors, maintenant que je connais mes mensurations Deer&Doe, plus de souffrance ! Tout se passe comme un jeu d’enfant !

5

Par contre, je ne sais pas si vous avez remarqué sur les photos, les oiseaux-origami ont comme l’air de se laisser emporter un peu gré du vent, la tête à l’envers … Oh !!

4

Oui, j’ai commis l’acte irréparable … Mon beau tissu tant choyé … J’ai tout coupé dans le mauvais sens ! Quand je me suis aperçue de mon impair, j’ai vraiment hésité à terminer cette robe. Et puis je me suis dis tant pis si les oiseaux volent à l’envers, je continue ! On dira que c’est ma petite touche personnelle ! 😉

DSC08288-2

Mon cher et tendre me dit que l’erreur n’est pas flagrante. Ok il me rassure comme il peut !

DSC08290-2

Côté technique, tout s’est bien déroulé. J’ai suivi à la lettre les indications d’Eléonore sur le sew-along et le livret. J’ai choisi cette variante pour le passepoil comme l’a si joliment fait Clo’s. Ça me rappelle les ailes des oiseaux en fait …

8

Pas facile de photographier du noir car je trouve qu’on se rend pas bien compte du seyant au niveau du buste.

Passons au bilan.

Centaurée Bye-Bye Birdie

Patron : Centaurée I Deer&Doe
Taille : Taille 36 pour le buste et 40 pour la taille
Matière : Batiste de coton de la marque Atelier Brunette
Modification : aucune si ce n’est le passepoil

Cohérence : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Confort : ♥ ♥ ♥ ♥ ♡
Seyant : ♥ ♥ ♥ ♥ ♡
Coût total : 42 euros – 26 euros pour le tissu, 12,80 pour le patron et 3,40 pour le zip

 

Le bilan est encore une fois très positif puisque j’adoooore ce patron, qu’il est adapté à ma morphologie et qu’il permet de multiples interprétations. J’ai retiré un petit cœur pour le confort car les bretelles ont tendance à tomber. Il faudrait que je les resserre. C’est sûr, cette jolie robe ne dormira pas dans mon dressing ! 🙂

 

centaureeCentaurea nemorosa

Bluette mythique

1bis

8

2BIS

6 5

3

Ça faisait un bon moment que je voulais réaliser une « vraie chemise » avec de jolis poignets. J’en avais cousu une à manche courte, la S d’après le livre japonais Stylish Dress Book 3 et j’étais plutôt satisfaite du résultat. Cette fois je voulais une chemise à manches longues avec de jolis poignets. Après mon gros ratage de la Margot, qui je pense requière un meilleur niveau de couture que le mien, j’ai beaucoup regardé les différentes réalisations de la Mythique de Aime comme Marie. J’ai finalement fini par me décider et je ne le regrette pas !

Cette fois, j’ai vraiment pris tout mon temps pour la réaliser. Je l’ai bichonné cette chemise ! J’ai cousu une heure par ci, une demie-heure par là … j’ai fractionné mes moments de couture sur ce projet car vraiment, je n’avais pas envie de la rater ! Oui, mon gros défaut, c’est qu’à peine le projet commencé, j’ai tout de suite envie de voir le résultat et de l’avoir sur le dos. C’est comme ça qu’il m’arrive de saboter quelques projets. Heureusement ça ne m’arrive pas souvent … C’est ce qui est arrivé pour la Margot, je n’ai pas pris le temps de la réaliser c’est-à-dire de me poser et de réfléchir lors des moments délicats.

Je l’ai cousue en taille S. Pour celle-ci, j’ai décidé de la réaliser tout simplement, c’est-à-dire sans passepoil et avec un seul tissu, celui-ci étant assez chargé à mon goût. C’est un coton un peu épais avec une trame en diagonale. Son nom est Bluette et est édité par La Droguerie. La vraie couleur se rapproche plus de la photo n°3 prise en intérieur.

Que dire … si ce n’est que je n’ai rencontré aucun souci. J’ai suivi tranquillement la marche à suivre et tout s’est très bien déroulé. C’est mon deuxième patron Aime comme Marie. J’avais déjà cousu le tee-shirt Must-Have et vraiment je ne suis pas déçue !

Et voilà ! Je suis vraiment très fière de ma première chemise ! Merci Marie pour ce joli patron ! 🙂

Mélanie like a dandy

1

C’est l’histoire d’une très belle rencontre. Mélanie, issu du livre Un été couture alias République du chiffon et du tissu « Like a Dandy » d’Atelier brunette. Deux éléments forts de la blogo actuellement. En parcourant les différentes réalisations de ce modèle, j’ai littéralement  craqué sur celle de By Maggot. Pour moi, c’est le mariage parfait entre les deux !

Mais, j’étais loin de penser que cette belle rencontre allait me donner quelques fils à retordre (pour moi en tout cas). Ah cette robe … J’ai souffert ! J’ai tout fait pour la sauver ainsi que ce joli tissu !

2 3 4 5 6

Je l’ai réalisée en taille 38 pour le haut et 40 pour le bas. Je pense que c’est à partir de là que sont venus tous mes maux … qui se sont accumulés comme des dominos. Plus rien ne s’emboitait. C’est clair que j’ai fait une erreur quelque part mais où ? Les quatre pinces de devant ne coïncidaient pas et le pire fut à venir une fois la fermeture éclair posée. Je me suis retrouvée avec un décalage d’au moins 2 cm au niveau de la taille. J’ai cousu, décousu, cousu, décousu pour que tout coïncide non sans quelques suées le tissu étant très fin (on peut le voir sur les photos au niveau du zip). S’ajoute à tout ceci d’autres étourderies. Fixer une pince dans le mauvais sens, assembler les mancherons par les mauvais côtés etc … Autre chose qui m’échappe encore et que je n’arrive pas à expliquer. L’encolure dos ne fonctionne pas avec les enformes de devant, il est trop court une fois ces derniers assemblés. Le dessin de celui-ci (l’encolure dos) devrait être inclus dans le dessin du dos et non au-dessus du dos. Personne ne l’a signalé. Alors je me dis que c’est mon cerveau qui commence sérieusement à buguer. Bref, la couture, quand ça veut pas ça veut pas …

Au final, j’ai bien fait de persister car je l’adore ! Après Viviane, ma Mélanie est adoptée ! Je la trouve vraiment jolie avec ses petits mancherons délicats et ce zip sur le devant qui font toute la différence ! En plus, j’aime ce genre de coupe car elle gomme mes poignées d’amour et mon gros bidon hé hé! Du coup, je compte bien en refaire une autre, mais en choisissant une seule taille cette fois car même si j’ai un peu souffert, j’ai bien aimé la réaliser.  😉

Maintenant, j’attends avec impatience la sortie de la collection printemps/été d’Atelier brunette …

 

 

Must-Have * Aime comme Marie

Voici mon tout premier patron Aime comme Marie, le tee-shirt Must-Have ! Un vrai régal à coudre. Il est facile et rapide à réaliser et tout tombe parfaitement ! Je l’adore et le porte très souvent !

11 12 13

Je l’ai réalisé en Liberty, le Mitsi indigo. Pour les manches, j’ai récupéré du jersey dans un ancien tee-shirt. Je n’ai pas réussi à faire les finitions que je souhaitais car ma MAC en avait décidé autrement en refusant (oui carrément) de faire l’ourlet des manches. Ce jersey était peut-être trop fin, je ne sais pas. Celles-ci sont donc « à crû ».